En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Louer nos locaux
MFR-anse-maison-petite-gonthiere
FacebookYoutube
Contact

Ecole de la nature, école de la vie

La nature, votre futur métier.

Ecole de la nature, école de la vie

La nature, votre futur métier.

Accueil > Le conseil d'administration de la MFR de ANSE

Le conseil d'administration de la MFR de ANSE

Qu'est-ce qu'un conseil d'administration ?

La MFR étant une école sous forme d'association conventionnée avec l'Etat, elle est logiquement dirigée par un Conseil d'Administration. Le CA est un lieu d’échanges où parents, formateurs, maîtres de stage prennent les décisions de gestion principale ayant trait au fonctionnement, à la philosophie et à l'avenir de l'école (La gestion courante et quotidienne étant à la charge du directeur). Cependant, les administrateurs se mobilisent avant tout pour répondre aux besoins des jeunes et des familles.
C’est aussi un lieu de convivialité où chacun se sent à l’aise et se réalise pleinement.


Le Conseil d’Administration est composé de différents membres, élus lors de l’Assemblée Générale. Il est composé de parents d'élèves, de parents d'anciens élèves, d'anciens élèves et de maîtres de stage. Pour plus d'informations sur les missions des membres du Conseil ou pour connaître la démarche pour devenir administrateur à la Petite Gonthière, consultez la page : "Devenir administrateur".

Composition du conseil d'administration de la MFR

 

Icon Ca PresidentPrésident

Mfr Anse Conseil Administration Porte Frederic

Icon Ca TresorierTrésorier

Mfr Anse Conseil Administration Berthelot Aurelien

icon-ca-secretaireSecrétaire

mfr-anse-conseil-administration-breuillot

icon-ca-presidenteVice-Présidente

Mfr Anse Conseil Administration Martine Dumortier

icon-ca-secretaireVice-secrétaire

Mfr Anse Conseil Administration Buffat Unknow

icon-ca-administrateurAdministrateurs

 Mfr Anse Conseil Administration Unknow M. ABDILLAH Marc

mfr-anse-conseil-administration-bernard Mme BERNARD Stéphie

 mfr-anse-conseil-administration-blanchard-sucrette M. BLANCHARD Florian

Mfr Anse Conseil Administration Unknow Mme BOUVEUR Pascale

Mfr Anse Conseil Administration Unknow Mme CAMUZET Nathalie

mfr-anse-conseil-administration-giroud M. GIROUD Florestan

mfr-anse-conseil-administration-jambon M. JAMBON Bernard

Mfr Anse Conseil Administration Unknow Mme LELONG Cécile

mfr-anse-conseil-administration-massue Mme MASSUT Françoise

mfr-anse-conseil-administration-puel-christophe M. PUEL Christophe

Mfr Anse Conseil Administration Unknow Mme QUILLARD Myriam

mfr-anse-conseil-administration-rochette Mme ROCHETTE Myriam

 Mfr Anse Conseil Administration Saccu Jf  M. SACCU Jean-Antoine

mfr-anse-conseil-administration-seve M. SEVE Max

mfr-anse-conseil-administration-turinetto-isabelle Mme TURINETTO Isabelle

Profils et témoignages

 

mfr-anse-conseil-administration-breuillot

 
Fonctions au sein du C.A.
Administrateur depuis 2013
Secrétaire depuis 2017
Qualité d'administrateur
Parent d'élève du bac pro GMNF de 2013 à 2016

Témoignage
« Lors de ma première participation à l’assemblée générale, la première année de présence de mon fils à la MFR, j’ai été touché d’une part par l’engagement de l’équipe pour l’avenir de nos enfants et du manque d’intérêt de la part des parents d’élèves, peu étant présents ce jour, à peine une vingtaine de familles représentées pour environ 180 enfants scolarisés. J’ai alors répondu favorablement à la proposition faite ce soir-là.

Mon fils était scolarisé en seconde GMNF.
Au départ ce n’était pas le concept MFR qui l’intéressait mais le Bac pro GMNF. En fin de 3ème, à l’occasion d’une entrevue avec le principal du collège, la conseillère d’orientation et de sa professeure principale, il nous a été signifié qu’il devait poursuivre en filière professionnelle, parce qu’il ne pourrait suivre un bac général ou technologique. Effectivement, il a accumulé des retards et difficultés en lien avec une dyslexie- dysorthographie tardivement identifiée. Je n’ai pour ma part pas été opposé à cette orientation mais encore fallait-il trouver une formation qui réponde à ses aspirations. C’est après la journée portes-ouvertes qu’il a voulu intégrer la MFR d’Anse.

Pourquoi être entré au CA ?
Difficile à dire, je pense que touché par les méthodes et l’implication des formateurs, je me suis senti redevable auprès de cette communauté qui faisait tant pour mon enfant.

Secrétaire du conseil d’administration, je participe à l’élaboration des différents dossiers et à la prise de décisions tant sur le plan budgétaire que d’infrastructure, je m’implique dans la vie de l’équipe dans le cadre de prévention des risques psycho-sociaux. Je m’intéresse au projet pédagogique, notamment lors des contrôles de fin d’année ainsi qu’à la discipline générale :

Du fait de ma profession qui me confronte parfois à des jeunes en situation de délit ou en grande difficulté sociale, je suis notamment sollicité lors des conseils de discipline où j’apporte un regard extérieur qui est celui d’un administrateur mais avant tout celui d’un parent et d’un membre de la société ; toujours dans le but d’aider tous les jeunes à évoluer vers la maturité de l’autonomie.

J’essaie d’être utile à cette belle institution. »

 transition-nature-mesange

 

Mfr Anse Conseil Administration Lamberet Romain Bac Pro GmnfMfr Anse Conseil Administration Lamberet Romain

Ci-contre, Romain Lamberet, intervenant auprès des Terminales GMNF au chantier-école de Marchamp.
Fonctions au sein du C.A.
Administrateur depuis 2008 et 2015
Membre du comité de pilotage de la Spécialisation Génie Végétal
Qualité d'administrateur
Maître de stage au sein du CENRA jusqu'en 2013
Partenaire professionnel de la MFR (Entreprise Nagame)
Témoignage
« Je suis un maître de stage régulier depuis la fin des années 90. Il existait un réel besoin de consolider les liens entre la MFR et ma structure employeuse d'alors, le Conservatoire Rhône-Alpes de Espaces Naturels partenaire historique de la Petite Gonthière. J’ai donc participé à la rédaction d'une convention de partenariat pédagogique entre les deux structures et ait intégré le CA en 2007. Je pense apporter un regard extérieur, un point de vue professionnel dans le conseil d’administration. Je n’ai pas d’enfants scolarisés ici mais ça n’empêche aucunement de s’impliquer. J’ai par exemple collaboré au comité de pilotage du bac pro GMNF (Gestion des Milieux Naturels et de la Faune) et de la spécialisation génie végétal ; mais il m’arrive aussi d’être jury pour des examens ou encore prescripteur pour des chantiers écoles. C’est important que des pros s’impliquent dans les CA des établissements de formation. Cela participe à ne pas déconnecter l’école et l’entreprise. »

 

Transition Nature Herisson

Mfr Anse Conseil Administration Martine Dumortier

 
Fonctions au sein du C.A.
Administratrice depuis 2014
Vice Président depuis 2017
Qualité d'administrateur
Parent d'élève du bac pro GMNF de 2014 à 2017

Témoignage
« Je suis venue au CA de la MFR de Anse dès l'entrée de mon fils en 2nd GMNF. J'en ai fait la demande dès son admission en 2014/2015. Cela fait 4 ans que je suis au CA même si cette année (2017) mon fils n'est plus scolarisé à Anse.

Antoine a fait toute sa scolarisation du lycée en tant qu'interne à la petite Gonthière de la 2nde à la Terminale.
Il est arrivé dans cette formation car il a rencontré un enseignant de la MFR aux portes ouvertes de son collège. Pour la première fois, quelqu’un lui parlait de sa dyslexie en bien, mettant en avant les qualités de créativité. Antoine a été séduit.

Mon fils savait qu'il voulait travailler dans le secteur de la nature mais tout ce qu'on lui présentait ne lui plaisait pas trop... La rencontre avec cet enseignant est tombée à pic. Bien que les enseignants du collège poussaient pour qu’Antoine aille en CAP, affirmant qu’il n’avait pas le niveau du bac pro, les enseignants de la Petite Gonthière ont insisté pour l’accueillir. Avec un objectif de BEPA tout d’abord en 2 ans et on verrait pour la suite. L'enseignement et l'aide qu'il a trouvé à la MFR lui ont permis d'atteindre son but : Après 3 ans dans l’école et malgré de nombreuses périodes de doutes, Antoine a obtenu son bac pro Gestion des Milieux Naturels et de la Faune.

Ayant toujours été parent-déléguée pour mes enfants depuis le primaire puis pendant les années de collège, j'ai demandé tout naturellement d’être au CA de la MFR.
J’y participe à la vie de l'établissement, cela m’a aidé à mieux connaitre mieux le fonctionnement de la MFR.
Il est aussi intéressant de pouvoir à notre convenance s'impliquer, donner un coup de main (portes ouvertes, jury d'examen…), prendre et voter avec les autres membres du CA des décisions, propositions ...

Le CA est un moment d'échange convivial qui me permet de faire partie d'un groupe qui oeuvre pour la bonne marche de la Maison.
Je remercie tous les enseignants et tout le personnel de la MFR d'avoir donné 3 belles années à mon fils et de l'avoir encouragé et aidé à avoir son baccalauréat. Je ne sais s'il aurait trouvé ailleurs l'écoute, l'entraide et la patience qu'il a trouvé au sein de la MFR de Anse. »

 

 transition-nature-mesange

Mfr Anse Conseil Administration Isabelle Turinetto

 
Fonctions au sein du C.A.
Administratrice depuis 2015

Qualité d'administrateur
Parent d'élève du bac pro GMNF de 2015 à 2018

Témoignage
« L’école autrement.
Maman d’un jeune ado marqué par les « dys » -dysphasique phonique profond, entraînant une dysorthographie et une dyslexie- et depuis l’âge de 2 ans en orthophonie, mon fils s’était débrouillé tant bien que mal dans le système scolaire « standard ». Au collège, sa dysphasie l’empêchait de mémoriser et il ne retenait que très peu de choses des leçons apprises. Il lisait sans comprendre le contenu ou ne comprenait que si on lui lisait les choses. Il retenait les consignes simples, données une par une, devant être expliquée quand le professeur en prenait le temps. Il a donc développé des astuces de mémorisations souvent visuelles.
Mais ces difficultés l’ont isolé, dé-sociabilisé, il était très seul et moqué sans cesse alors qu’il était demandeur d’échanges.
Assistante d’éducation en collège à cette époque, j’avais constaté le départ de quelques élèves « difficiles » ou « perdus » en MFR. Rencontrés quelques mois plus tard, ces jeunes semblaient libérés de leurs angoisses, plus posés, mieux dans leur peau.
A 14 ans, mon fils vivait le collège comme une épreuve quotidienne. J’avais évoqué avec lui une inscription en MFR, mais il craignait le changement, l’entrée en internat, les échanges avec les nouveaux élèves…et puis pour quelle voie ? Lui voulait être concepteur de jeux vidéo, domaine où ses victoires virtuelles lui apportaient réussite, confiance, et trompaient sa solitude par des échanges avec les joueurs du réseau, où il créait ses mondes : nous nous sommes renseigner sur les études pour ce métier : cela ne lui était pas accessible. Il fallait prendre une décision.
Même replié sur lui-même, il avait toujours été attentif à la nature, s’intéressait au recyclage, à l’écologie. Je lui ai parlé de « la petite Gonthière » pour ses matières, ses stages, son fonctionnement.
Il avait peur, persuadé que ses rêves s’écroulaient. Nous sommes convenus d’un projet : nous prenions rendez-vous à la MFR (les portes ouvertes étaient passées), validions son dossier  et tentions l’aventure. Il devait comprendre qu’il était important de s’assurer un avenir professionnel. Le jeu vidéo ne pourrait pas le faire. Il allait découvrir grâce aux stages, aux chantiers, aux cours, aux échanges, de nouveaux points d’intérêts. Il vivrait sa passion virtuelle pendant ses temps libres.
Lors de notre 1ere rencontre avec le directeur, mon fils découvrit un exemple de construction utile en rondins réalisée par les élèves. Il me dit alors : « ça , ça me plairait bien ! », il commençait à s’ouvrir…
Mon « bonhomme » est donc rentré à « la petite Gonthière » un matin de septembre 2014, en 3ème.
Les premières semaines n’ont pas été faciles : internat, stage chez un paysagiste, carreleur…ça ne l’intéressait pas, mais au moins, cela avait été des expériences dans le monde du travail et il savait désormais ce qu’il ne ferait pas. Puis un stage agricole dans une ferme bovine et là, enfin des sourires ... Juin est arrivé avec le brevet des collèges, réussi avec mention « bien » svp ! Inenvisageable il y a 1 an encore.
Il a commencé à prendre de l’assurance, à croire un peu plus en l’école. Ses efforts étaient récompensés.
Automne 2016, il part en stage à 150 km de la maison et découvre le génie végétal : une révélation ! Son maître de stage joue un rôle primordial, celui-ci l’accompagne, explique, l’aide sur son rapport de stage…mon fils « grandit » d’un coup : il a trouvé sa voie.
2017, il y retournera. Il décide de présenter ce dossier au bac pro.
Que de  chemin parcouru en 4 ans ! Tant au niveau des études, que de ses capacités à s’assumer, à gérer seul son travail, à prendre conscience de l’importance de ce-dernier.
J’ai connu plusieurs élèves « partis » en MFR, Gestion faune et flore, Agroéquipement ou même Services aux personnes .J’ai vraiment constaté l’épanouissement de ceux-ci. Parfois, comme pour notre cas, l’intervention des parents est utile pour « sauter le pas », car le jeune se sent souvent perdu. Il a besoin de soutien, d’accompagnement.
Mon seul conseil serait d’y rentrer dès la 4ème, classe difficile pour beaucoup, permettant ainsi la possibilité de s’essayer à encore plus de stages et à mettre encore plus de chances de leur côté pour déterminer leur choix futur.
Aujourd’hui à mon tour, je suis moi aussi « rentrée » à la MFR. Je fais partie du CA depuis plus d’un an. Je n’avais jamais contribué à ce type d’expérience auparavant.
En constatant les efforts de l’équipe pédagogique pour les jeunes, pour faire vivre la structure, pour se faire connaître dans un monde de l’éducation où l’on ne donne pas assez accès à l’alternance, à l’apprentissage –souvent mal connus et parfois dévalorisés-, il m’a semblé évident que je pourrais être utile. Par mes idées, mes expériences, ou simplement pour aider lors des portes ouvertes ou toutes autres manifestations. Y participer permet également de comprendre les rouages, de s’enrichir personnellement, de s’intéresser à la vie en MFR. Ces structures offrent une solution à nos jeunes mais elles ont besoin de soutien. Nous, parents, sommes heureux de les trouver. Leur consacrer quelques heures par trimestre me semblait une évidence, pour nous aussi, devenir parent autrement… »